Inauguration de la Maison Jean Goss

May 30, 1998

 

 

 

 

INAUGURATION DE LA MAISON JEAN GOSS

Kohlhuette 67290 Wimmenau

30 MAI 1998

 

J'ai le plaisir de vous saluer au nom de l'association Le Soc. J'aimerais tout particulièrement saluer :

 

– M. Marc Lienhardt, Président du Directoire de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg,
   d'Alsace et de Lorraine,

– M. Joseph Gaschy, vicaire général,

– M. Abdallah Boussouf, Recteur de la mosquée de Strasbourg,

– M. Hassan Yavuz, Président Régional de l'Institut Musulman de France

 

L'inauguration de la Maison Jean Goss va se faire en deux parties :

 

– la 1ère est la célébration interreligieuse,

– la 2ème est l'inauguration de l'outil de travail : la Maison Jean Goss.

 

« De leurs épées ils forgeront des socs » nous dit le prophète :

 

– une épée sert à donner la mort;

– un soc sert à restaurer la terre pour donner la vie.

   C'est bien d'une transformation de notre esprit qu'il s'agit.

   Changer nos mentalités qui engendrent la mort, en une mentalité qui donne la vie...

   et cela passe par l'éducation à la paix.

 

   Ainsi l'avenir est dans le maintenant et la fin est dans les moyens qu'on utilise
   pour y parvenir.

 

A une époque où les intégrismes religieux défigurent le sens de la spiritualité qui est :

tolérance, respect de la personne humaine, justice et fraternité … en mettant à la place :

fanatisme, idéologies, haine et tuerie, exclusion et xénophobie chez nous au nom d'un nationalisme qui utilise les Ecritures pour se justifier...

 

… Il est important et urgent de poser des actes de foi visibles, des symboles, des témoignages, là où nous sommes pour exprimer notre appartenance à d'autres valeurs, celles d'un Dieu d'Amour, Tout Puissant et Miséricordieux proposant le chemin de la Réconciliation entre les hommes.

 

En ces temps troubles et agités, la réponse est dans le dialogue avec nos co-religionnaires et nos frères des autres religions. La réponse est dans l'acceptation et l'ouverture à la différence, l'expérience de Dieu autre, de la pratique cultuelle et culturelle différente.

 

Ainsi nos particularismes et nos différences plutôt que de nous diviser, se transformeront en

complémentarité chargées de richesses.

 

De tous temps des hommes au nom de leur foi ont essayé de jeter des ponts entre les différentes croyances et traditions.

 

Jean Goss était de ceux-là.

 

Si chacun possède une parcelle de la Vérité de Dieu qui est au-delà de toutes nos pensées et de toutes nos paroles... et qui cependant est proche de nous, alors comment ne pas se risquer dans cette voie de la Réconciliation, pour chercher le dialogue, apprendre à se connaître et pourquoi pas partager ensemble un moment où le Dieu des gens du livre, Créateur de tous les hommes, glorifié par les uns comme étant le Père et par les autres comme étant le Miséricordieux.

 

Si aujourd'hui nous nous trouvons rassemblés, catholiques, protestants, musulmans et juifs.

C'est pour dire que cela est POSSIBLE !

 

La célébration peut commencer.

 

En tant que président de l'association le Soc, je vous souhaite la bienvenue au nom de tous les

membres. Je tiens tout particulièrement à saluer la présence de Mme Hildegard Goss Mayr, Docteur en philosophie, épouse de Jean Goss et auteur du livre 'Oser le combat non violent aux côtés de Jean Goss'.

 

Je salue :

 

– M. Adrien Zeller, Président du Conseil Régional,

– M. Philippe Richert, Président du Conseil Général et représenté par M. Mattia,

   Conseiller Général,

– M. Hugues Stoeckel, Conseilller Général,

– M. Marc Ruch, Maire de Wimmenau, représenté par M. Cron, Conseiller municipal.

 

L'association le Soc est née de la rencontre avec Jean Goss et Lanza del Vasto.

 

Elle est née également du constat que la crise que nous vivons n'est pas une crise passagère, mais une crise d'identité, une crise de valeurs, qui sont les symptômes d'une société qui a tout basé sur des valeurs et une logique purement économiste érigée en culte au détriment des valeurs humaines. L'homme est ainsi devenu à la fois son propre bourreau et sa propre victime.

 

Le Soc se bat depuis plus de dix ans pour le Respect des Droits de l'homme et les valeurs

DEMOCRATIQUES et dans ce domaine là... il y a urgence.

 

Le Soc se bat contre la Violence et la Violence n°1 c'est la Misère, sous ses diverses formes qui

provoquent des exclusions multiples. C'est une Violence de Base, qui engendre d'autres violences qui elles se retournent contre la société qui les provoque – délinquance, vandalisme organisé, extémismes de tous genres et idéologies d'une autre temps sont les signes visibles de ce mal de vivre. 

 

« La violence, dit Jean Goss, vient toujours de la richesse non partagée et la richesse, c'est voler et garder ce dont on n'a pas besoin pour vivre et qui appartient aux autres, c'est prendre plus que sa part d'homme ».

 

L'engagement du Soc se situe à la base, pour la tolérance, pour le respect de la dignité humaine, pour la justice et le respect de l'environnement. 

 

Inscrit dans le processus oecuménique de la Justice, Paix et Sauvegarde de la Création qui est un mouvement d'église, le Soc se bat pour 

 

la Justice 

 

– par le droit au travail, en créant des emplois sur le lieu,

– par l'accueil des personnes mises au ban de la société,

– par le droit à l'expression culturelle et cultuelle.

 

Le Soc contribue à la Paix en proposant une alternative à la violence par

 

- la prévention de la violence et un éducation à la paix avec les formations,
  les conférences et les  ateliers de médiations que nous organisons dans le milieu scolaire
  et associatif.

 

Enfin, il oeuvre pour la Sauvegarde de la Création

 

– par une approche éducative de la citoyenneté et à la co-responsabilité écologique
   développées durant le séjour – potager biologique, tri des déchets.

   Depuis la création de l'association le Soc a réhabilité près de deux hectares de terre
   anciennement en friches.

 

Je tiens maintenant à rendre hommage à cet élan de solidarité qui s'est développé depuis toutes ces années et à tous les bénévoles qui ont donné deux samedis par mois pour bâtir la maison.

 

Je pense tout particulièrement à la paroisse d'Eckbolsheim et son équipe, qui par pluie et beau temps a toujours été là…, aux parrains et donateurs, aux paroisses et associations qui soutiennent et croient en ce projet.

 

Je remercie la Fondation St Thomas et l'Union d'Entraide protestante qui nous ont avancé de

l'argent.

 

Je tiens à remercier le Conseil Régional et le Conseil Général pour les subventions et prêts qui nous ont été faits.

 

Après dix ans de persévérance, de hauts et de bas, de doute, de peines et de joies, la Maison est maintenant terminée.

 

Elle permettra d'héberger dix personnes, de créer des emplois et à des personnes de refaire surface... Mais en attendant il nous manque encore l'essentiel pour pouvoir l'habiter, je veux parler du mobilier, il nous manque encore en effet tables, chaises, lits et vaisselle pour la rendre fonctionnelle.

 

L'utilité, le bien fondé d'une telle structure avec son rôle éducatif, social et économique pour la

région n'est plus à démontrer.

 

Nous sommes heureux de pouvoir démarrer très prochainement les activités d'accueil en

collaboration avec les partenaires sociaux de notre région.

 

Claude Braun, Kohlhuette le 30 mai 1998

 

Please reload

Featured Posts

Les prochains rendez-vous du SOC 2019/2020

October 23, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

    Annexe Kohlhuette

    67290 WIMMENAU

    Email : lesoc@hotmail.fr

 

    © 2019 - Association Le Soc